Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Zoom sur… l’US Civray Handball

Actualité

Zoom sur… l’US Civray Handball

Sébastien Chauvet, le jeune et dynamique Président de l’US Civray Handball* dresse un historique très précis du club.

Seniors masculins 1

Sébastien Chauvet, le jeune et dynamique Président de l’US Civray Handball* dresse un historique très précis du club.


«Revenons 45 années en arrière où le sport se développe de plus en plus dans les communes. Cependant ces pratiques restent peu nombreuses et seul le football « tire son épingle du jeu». C’est alors que 2 passionnés de handball vont tenter d’implanter ce sport dans le Sud Vienne et plus précisément à Civray. l’US Civray handball voit alors le jour sous l’impulsion de Francis Arnaud et Sébastien Perez qui seront rejoints par d’autres joueurs bien connus dans le Civraisien (Messieurs Broget, Rebeyrotte, Simonnet…). Nous sommes en 1967, le handball Civraisien connaît ses premières heures de gloire en terminant deuxième de son championnat départemental et se voit donc dès sa première année promu au niveau Régional. Les matchs se déroulent alors, sur le Stade de la Lune à Civray mais la mairie refusa de goudronner le terrain qui était en terre battue. «Notre jeune équipe ne peut donc pas assumer sa promotion Régionale et décide de mettre le club en sommeil pendant 2 années».Le Club connaîtra des hauts et des bas. C’est lors de la saison 87/88 que l’équipe masculine retrouve l’Honneur Régional. «Et c’est le début d’une belle aventure» qui se concrétise par l’accession en Préfédérale lors de la saison 89/90 pour s’y maintenir pendant 4 saisons avec une descente en Excellence Régionale en 1993. En 1998, les Civraisiens vont retrouver l’élite Régionale pour connaître à partir de 2000 une descente régulière jusqu’à l’Honneur Départemental en 2006. En 2008 les masculins et les féminines évoluent en Excellence Départementale, et l’on compte 4 équipes jeunes et une réserve masculine. En 2009, une «nouvelle dimension» est donnée à ce club. Le retour dans son club d’origine du technicien Thomas Magnain pousse les joueurs vers de nouveaux horizons. Le retour au niveau Régional est enfin acquis en 2010 et à l’heure actuelle les seniors masculins ont accédé en Nationale 3 ! Les seniors filles quant à elles sont toujours premières de leur championnat et peuvent envisager une montée en excellence régionale la saison prochaine. Les équipes jeunes sont sur une excellente dynamique et montrent une envie et un potentiel important. «La relève est assurée au vu des résultats de toutes ces équipes». Le Handball fait des émules, à la grande satisfaction du président Chauvet «Le nombre de licenciés ne cesse d’augmenter jusqu’à atteindre plus de 130 licenciés « compétition » et plus de 120 licences « événementielles » lors du premier tournoi UNSS – USEP de la saison organisé par le club au mois de Septembre». Pour conclure avec satisfaction  «Désormais l’US Civray Handball est le club phare du Sud Vienne. Son école est labellisée depuis 2009, sans oublier la création de la section « Babyhand » (accès dès l’âge de 2 ans jusqu’à 6 ans). Les bons résultats de nos différentes équipe Jeunes (-12 masculin, -14 masculin, -16 masculin, -16 féminin et -18 masculin) font espérer à nos dirigeants et bénévoles de très belles années en perspective».

Philippe Gautron, un «plurisportif»
Outre le handball, Philippe Gautron, «53 ans (en juin), je suis marié, j’ai deux filles et j’enseigne les Sciences Economiques et Sociales au lycée André Theuriet» voue une véritable passion  au sport «tous les sports corrigerait ma femme, j’ai pratiqué le football pendant 40 ans comme gardien de but de l’US Civray, je pratique encore le handball au sein de l’US Civray Handball et le tennis pour le Tennis Club du Pays Civraisien. Je fais également des sorties VTT mais en solo». C’est la famille Simonnet, Olivier le fils, puis Yvon, le père qui ont inoculé le virus du handball à Philippe Gautron qui pratique ce sport depuis 1978. «J’ai repris cette saison l’arbitrage au niveau régional pour permettre au club de remplir les obligations de la Prénationale (sans arbitre régional, il y avait relégation). Je joue également en équipe 2 pour pallier parfois au manque d’effectif» explique-t-il. Au rayon des bons souvenirs «la montée en Prénationale en 1989 à l’issue d’un barrage épique contre Ruffec, Nous avions perdu 25-19 dans notre salle mais avec une équipe pourtant diminuée nous avions crée l’exploit de les battre 28-21 dans leur gymnase plein comme un œuf. A titre individuel, un match gagné contre Biard en Prénationale en avril 1992, une victoire 31-23, j’avais marqué … 23 buts pour mon équipe dont 11 penalties». Mais aussi le tournoi national de Royan/Saint Georges.  Un match mémorable marquera à jamais Philippe Gautron «C’était une demie finale de coupe Ranson perdue 28-27 contre La Rochelle à Civray devant 250 spectateurs, j’avais raté un pénalty important à 5 minutes de la fin alors que nous menions de 2 buts, La Rochelle égalisera dans la dernière minute et l’emportera sur un pénalty obtenu à 5 secondes la fin de match qui nous … éliminera». Terminant par une note positive, les désormais traditionnels vœux pour le Club «une victoire en demie finale contre Biard et pourquoi pas une montée en Nationale 3 parce que le travail effectué par Thomas Magnain le … vaut bien». Vœu exaucé !
* Cette interview est antérieure à l’élection d’Antoine Robin et Benoît Juin en qualité de Présidents de l’USC Handball, le 21 Juin 2014 , à l’issue de l’Assemblée Générale.

Plus Actualité

Haut De Page