Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Zoom sur… Le Tennis Club du Pays Civraisien

Actualité

Zoom sur… Le Tennis Club du Pays Civraisien

Le Tennis club de Civray, fondé le 23 mai 1958 a pris le nom de Tennis Club du Pays civraisien (TCPC) le 3 juillet 1997, suite à la volonté des clubs de Savigné, de Saint-Gaudent et de Civray de fusionner » débute Thierry Donk, qui co-préside le Club au côté de Raymond Sableau.

Tennis Civray

Le Tennis club de Civray, fondé le 23 mai 1958 a pris le nom de Tennis Club du Pays civraisien (TCPC) le 3 juillet 1997, suite à la volonté des clubs de Savigné, de Saint-Gaudent et de Civray de fusionner » débute Thierry Donk, qui co-préside le Club au côté de Raymond Sableau.


Fort de deux courts couverts permanents, deux courts extérieurs et 128 licenciés (dont 80 jeunes) cette saison, sans oublier « Fifi », un entraîneur passionné dont la devise est « à chacun son tennis » , le Club « a pour objectifs la promotion, l’apprentissage et la pratique du tennis sur le territoire.
Seize équipes sont engagées dans leurs championnats respectifs et les licenciés les plus assidus assistent à 31 semaines de cours (tous niveaux). Les animations majeures du Club sont l’Open de Tennis ( tournoi ouvert à tous les classements : NC > – 4/6), du 9 au 30 mars et les 24 h de tennis le 3è WE de septembre » précise Thierry Donk.
Quant à Fifi, un Ruffécois de souche, initié au tennis dès l’âge de 4 ans par son oncle qui n’est autre que le photographe Robert Delaunay, il enseigne depuis pas moins de 36 ans ! « J’ai enseigné à Ruffec, Sauzé et Civray, maintenant, je n’enseigne plus qu’à Civray, pour tous les niveaux, de la découverte à la compétition en passant par l’initiation et le perfectionnement. Ma récompense, c’est de voir des gamins à qui j’ai enseigné le tennis devenir à leur tour enseignants. Il y en a à Paris, Saint-Tropez, Limoges et Ruffec ! C’est de plus en plus difficile d’avoir des passionnés du vrai jeu. Avec les consoles, les jeunes ont perdu le goût de l’effort. Et devenir un bon joueur de tennis, ça demande du temps, une bonne vingtaine d’années. A Civray, j’ai repéré deux filles qui progressent bien dont une qui est passée en 2 ans de NC à 15/3. Personnellement, je n’ai jamais participé à de grandes compétitions, on ne peut pas être entraîneur et compétiteur, mais mon rêve serait, à 60 ans, de participer au Championnat de France de Roland Garros catégorie senior et senior + » conclut Fifi non sans souhaiter aux membres du Club « une bonne année tennistique, qu’ils s’éclatent sur le court, l’essentiel est de s’amuser ! ».

Plus Actualité

Haut De Page