Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Zoom sur… Le Club de judo de Civray

Actualité

Zoom sur… Le Club de judo de Civray

Présidé par Jean-Claude Lacroix, le Club de Judo de Civray a été créé en 1985, il fêtera donc ses 30 ans l’année prochaine.

civray judo (2)

Présidé par Jean-Claude Lacroix, le Club de Judo de Civray a été créé en 1985, il fêtera donc ses 30 ans l’année prochaine.

« Aujourd’hui nous avons 73 licenciés âgés de 4 à 50 ans, (30 baby judo et mini judo, 25 enfants judo 1 et 2, et 18 ados et adultes). Les cours ont lieu le mercredi de 15h30 à18h30 et le vendredi de 17h30 à 20h00 » rappelle le Président qui souligne les difficultés à trouver un professeur  « Le professeur est Chrys Hardy, il a été recruté en août 2012. Le club a connu une baisse de ses effectifs très importante en 2011 et 2012 du fait de professeurs peu motivés. Il faut savoir qu’il a été difficile de trouver un professeur qui veuille bien venir enseigner en Sud-Vienne. De plus, du fait de la petite structure, le professeur est un enseignant bénévole. « Nous participons uniquement, précise encore le président,  aux frais de déplacement qui représentent une part non négligeable dans notre budget « .
Le Président se veut aussi optimiste « Durant les vacances scolaires, nous organisons des stages de 3 jours. Nous accueillons aussi des handijudo le mercredi. Il y a 5 ans, des judokas du club se sont qualifiés pour les Championnats de France individuels. C’est le plus haut niveau atteint par le club. Aujourd’hui, le professeur encourage les enfants et les plus grands à participer aux compétitions et échanges qui ont lieu au niveau du département de la Vienne». Regrettant que les jeunes judokas quittent le Club à l’issue de leurs études au lycée, Jean-Claude Lacroix se réjouit toutefois de compter parmi ses membres « quelques adultes entre 30 et 45 ans mais ils ne font pas de compétition. Nous souhaitons pour les prochaines saisons augmenter nos effectifs et développer le judo loisirs aux personnes ayant plus de 50 ans. Ce judo loisirs est plus axé sur les assouplissements et le combat au sol ». Que ce soit en compétition ou en activité loisirs, le judo permet de focaliser son énergie, son agressivité «Je souhaiterais que le nombre d’adhérents revienne au niveau de celui du début des années 2000 où le Club comptait plus de 100 adhérents ».

Un professeur nommé Chrys Hardy

Chrys Hardy est un passionné de judo, Tourageau de 48 ans, il enseigne depuis 2012 au Club de judo de Civray « je pratique le judo depuis l’âge de 8 ans, j’ai débuté dans un Club de Tours. Ce sport me plaît car il allie le corps et l’esprit, ce qui est de plus en plus rare de nos jours, où les jeunes passent plus de temps dans le monde virtuel que dans le monde réel. Le judo requiert de la discipline et répond au code moral du bushido observé par les samouraïs comprenant des valeurs telles que l’amitié, le courage, la sincérité, l’honneur, la modestie, le respect, le contrôle de soi, la politesse ».
Commençant ses séances par un échauffement, ce professeur – bénévole – enchaîne par une série de randoris qui sont des oppositions, que ce soit debout ou bien au sol « nous faisons des jeux, surtout avec les plus jeunes. Nous terminons chaque séance par un temps calme, de la relaxation et des étirements, pour éviter de rendre des gamins comme des piles électriques à leurs parents » plaisante Chrys Hardy qui se souvient avoir, dans son parcours de judoka, emmené une équipe de cadets au Championnat de France. C’était en 1990 « la ligue de Touraine est plus forte que celle de Poitou-Charentes. A l’époque, il y avait beaucoup plus de blessures. J’avais un handicap, également, celui de ne pas avoir fait sport études et d’avoir beaucoup de concurrence, au niveau interrégional de moins de 73 kg où j’évoluais, plus jeune » regrette le professeur, satisfait toutefois de l’alliance des clubs de Civray et Sauzé-Vaussais. « Nous étions une quarantaine, dont 30 Civraisiens à nous rendre, le 8 mars à La Roche-sur-Yon pour assister au Championnat de France féminin par équipe, première division. Ça a permis aux jeunes de se rendre compte de l’intensité des compétitions de haut niveau ». Satisfait également d’avoir vu tripler l’effectif du club depuis son arrivée « Je suis optimiste pour l’évolution du Club. Je suis soutenu par toute l’équipe et ça me fait chaud au cœur. Passionné de judo, je voudrais pourtant sortir du dojo en organisant un week-end surf en fin de saison ».

Plus Actualité

Haut De Page