Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Un château fort du tourisme imprenable à Château-Larcher

Actualité

Un château fort du tourisme imprenable à Château-Larcher

Finalement, malgré l’incertitude de la météo, les 180 bénévoles d’ECLA mobilisés, leur coordonnateur Alain Retailleau ainsi que les élus présents ne pouvaient que constater la réussite de cette 15e édition ; mais avec moins de visiteurs que prévu par rapport aux années passées.

Finalement, malgré l’incertitude de la météo, les 180 bénévoles d’ECLA mobilisés, leur coordonnateur Alain Retailleau ainsi que les élus présents ne pouvaient que constater la réussite de cette 15e édition ; mais avec moins de visiteurs que prévu par rapport aux années passées.

Un dispositif de sécurité accru a été mis en place, avec la fermeture de la route départementale. Les lieux des animations étaient disséminés dans toute la foire. Les associations constituées de « preux chevaliers » dont les Vikings des Ours d’Alfadir avaient installé leur campement sur le pré de la foire, et proposaient des animations et des activités en lien avec l’époque médiévale : démonstrations de combats, de cuisine au XVe siècle, artisanat (tissage à cartes, tricot à cinq aiguilles, fabricant d’arcs) et cracheurs de feu. Comme chaque année, on pouvait flâner entre les stands et les échoppes, en rencontrant chevaliers, bourgeois, soldats, paysans, gentes demoiselles, ménestrels, saltimbanques, jongleurs. 2 journées entières ponctuées de danses anciennes et de musiques médiévales.

Avec de nombreux artisans en tenue d’époque, puis des producteurs locaux, chacun pouvait manger sur place s’il le souhaitait. Dimanche, c’était au tour de la brocante de se déployer. Mais les brocanteurs professionnels et simples particuliers s’étaient installés a minima en raison de la menace de la pluie ; dommage pour les chineurs.

A l’instant où la fête battait son plein, l’attraction la plus remarquée et toujours très appréciée a été bien sûr la fameuse parade des gueux où habitants et visiteurs costumés fidèlement à la manière médiévale (chevaliers, gueux, mendiants, sorcières) peuvent se mêler au défilé dans la grand rue. Pour l’année prochaine on ne peut que souhaiter meilleure météo, car on sait compter sur l’enthousiasme grandissant et pérenne des bénévoles d’ECLA qu’une bruine ne suffirait pas à doucher.

Plus Actualité

Haut De Page