Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Un septuagénaire anglais escroqué par sa femme de ménage

Actualité

Un septuagénaire anglais escroqué par sa femme de ménage

Le tribunal correctionnel de Poitiers a condamné à huit mois de prison ferme et au remboursement des sommes détournées une femme de ménage qui a escroqué un septuagénaire d’origine anglaise dans le Sud-Vienne.

La communauté anglaise du Sud-Vienne est sous le choc. Les économies d’un ami retraité ont été dilapidées. La victime n’a même plus les moyens aujourd’hui de régler ses soins médicalisés. Retour sur une affaire sordide.
Le tribunal correctionnel de Poitiers a condamné à huit mois de prison ferme et au remboursement des sommes détournées une femme de ménage qui a escroqué un septuagénaire d’origine anglaise dans le Sud-Vienne.


L’affaire s’est déroulée dans le canton de Civray. La victime est une personne d’origine anglaise, âgée de 72 ans, handicapée, retraitée, ancien ingénieur à Toulouse spécialisé dans les études Airbus pour le compte de British Aerospace. L’homme vivait seul entouré d’un groupe d’amis anglais qui veillaient sur lui. Malheureusement au fil des mois son état de santé s’est dégradé. Chacun se rendait compte des signes avant-coureurs de la maladie d’Alzheimer.
Ses voisins ne pouvant plus s’occuper de lui suggérèrent une femme de ménage âgée d’une quarantaine d’années qu’ils connaissaient. Les liens établis, la confiance s’instaurant au fil des jours, cette personne était devenue, après plusieurs mois, une bonne organisatrice : elle s’occupait de tout. Ilhame, c’est son prénom, était reçue dans les familles anglaises, s’imposait facilement, personne ne se doutait ce qui pourrait arriver. L’état de santé du retraité se dégradant, il fut dans l’obligation de vendre sa maison et de choisir une résidence médicalisée où il est actuellement.

52 000 euros dépensés en futilités
Très méticuleux dans ses papiers, le premier soupçon vint lorsque le fisc anglais réclama le règlement des impôts. Il montra la relance des services fiscaux anglais à ses amis et c’est à cet instant que les interrogations commencèrent. Au fil des jours, ce fut la surprise ! Une somme de 52 000 euros avait été détournée à l’aide de cartes bancaires.
La victime est aujourd’hui très choquée : elle a vu ses économies dilapidées et la part réservée à ses enfants également disparaître. Elle n’est plus en mesure aujourd’hui de régler ses soins si la somme détournée ne lui est pas restituée. Ses amis anglais sont abattus. Ils essaient de comprendre comment il a été possible de s’en prendre à un homme âgé en passe de perdre peu à peu ses facultés.
Interrogée par notre journal, la communauté anglaise du Sud-Vienne se dit « traumatisée et sous le choc ». Personne ne conteste le verdict seulement chacun souhaite que l’enquête puisse continuer sereinement et que la personne, manipulatrice et sans scrupules, rembourse les sommes dépensées dans des achats inconsidérés (parfums et vêtements). Une communauté attentive, solidaire, qui veut défendre son honneur et celui de leur ami.

Plus Actualité

Haut De Page