Travail du dimanche : « laissons la liberté aux gens »

Publié le 5 mars 2015 | Actualité / Canton de Civray / Une

civray clement

Au cours d’un entretien à sa permanence de Civray, le député Jean-Michel Clément s’est exprimé sur quelques points d’actualité.

Le JDC et du Sud 86: Le travail le dimanche, on vous a entendu être favorable…

Jean-Michel Clément : La loi Macron ne se résume pas au travail du dimanche, cette loi touche énormément de monde, le fil conducteur étant l’économie. La France n’est plus celle d’hier, elle s’est diversifiée dans son côté social. Il faut concevoir la société en regardant toutes ses diversités. Laissons la liberté aux gens. Il fallait encadrer. La loi Maillé, votée en 2009, avait déjà formalisé le travail du dimanche. Beaucoup de services sont concernés : toute l’économie du tourisme, la culture, les restaurants, les transports. Donc accordons de la liberté aux entreprises et à certaines branches avec accord auprès des maires, en accord avec l’OPCIB et après l’accord des salariés. Chez ces derniers : certains n’ont pas le choix, bien souvent c’est une organisation de vie surtout quand il y a des enfants. La société a évolué ! Qu’est-ce qui est le mieux pour nos concitoyens : un cadre avec de la souplesse pour tout le monde et avec l’avis de tous les partenaires sociaux économiques.

Le JDC : Retour en Sud-Vienne avec le nouveau Syndicat d’eau, les prochaines élections…

J.M.C.: Un peu amer de ce qui est arrivé ! Attendons pour voir ! Ce sera un nouveau et grand syndicat, là où ça fonctionnait il faut positiver ! Conjuguer à la fois qualité et la proximité c’est l’essence même du syndicat.

Avec les prochaines élections départementales, cela permettra de rehausser les compétences des territoires qui vont devoir s’organiser. Un mandat passionnant pour construire un nouveau territoire. Enfin une réforme qui répond à la demande de nos attentes. Les intercommunalités auront un rôle important.

Le JDC : Et le FISAC sur le Civraisien ?

J.M.C.: En 2012, il a fallu changer les règles du FISAC. Le système étant obsolète. Nous avons proposé dans chaque municipalité, début 2014, un appel à projets pour le centre-bourg : certaines communes en ont bénéficié telle Montmorillon. Civray n’a pas répondu à ce projet.

Par ailleurs pour le Civraisien, je vais prendre l’initiative de mettre un accès au droit des citoyens pour répondre à la suppression du tribunal d’instance. Je veux apporter cela aux Civraisiens très prochainement et avant l’été !

Le JDC : En politique internationale, le conflit en Ukraine s’enlise, les armes ne se sont pas tues.

J.M.C.: Le conflit et la volonté supérieure m’interpellent. Ce conflit est aux portes de l’Europe. La vraie question est de savoir si le maître du Kremlin dirige le pays pour en faire une grande Russie ? Depuis qu’il n’est plus directeur du KGB, Poutine a-t-il la main ? D’autres pouvoirs n’ont-ils pas le pouvoir ? Maîtrise-t-il la situation ? Ce pays a des richesses qui ne sont pas mises en valeur ! Les armes ne se sont pas tues, la parole de Poutine a-t-elle encore de la valeur, c’est une préoccupation.

Le JDC : L’actualité nous ramène vers les attentats, Daesh, …

J.M.C.: La barbarie a le visage du Djihad, il est né de la faiblesse de certains États. Ce pouvoir s’installe et se propage dans des pays limitrophes. L’identité nationale ayant disparu la folie apparaît, apparaît l’endoctrinement. Nous sommes dans une situation où on va être dans l’obligation  de prendre des décisions auprès de ces régimes, car il nous est difficile d’accepter ce qui se passe.

Le JDC : Dans les prisons on parle de foyers d’endoctrinement…

J.M.C.: La vraie question est, que fait-on en prison ? Prison pour prison c’est pire :  promiscuité, personnes malléables et foyer d’endoctrinement. Il est à envisager une perspective de sortir de prison, c’est ce système qui serait à mettre en œuvre : pas de sortie sèche, il faut préparer cette sortie.   

Le JDC : Un nouveau gouvernement grec pour des questions de dettes et de remboursement…

J.M.C.: Le paiement de la dette par le gouvernement actuel ? Ce sera impossible de rembourser. C’est une bonne équipe qui veut rester dans l’Euro mais c’est un peuple qui a faim ! Une autre politique est possible, depuis Maastricht il y a eu une évolution. L’économie est violente ! Réfléchissons en fin d’année à l’Espagne qui va être amenée à voter. La Grèce va démontrer que l’on peut faire autrement !

Le JDC : Dernièrement il y a eu des profanations de tombes, des actes antisémites.

J.M.C.: C’est dramatique! Le peuple juif a payé un lourd tribut. Ces actes sont inqualifiables ! C’est d’autant plus grave que ces jeunes en profanant les stèles oublient l’histoire.