Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

SESV : Un nouveau président et un esprit de résistance…

civray sea elections

Actualité

SESV : Un nouveau président et un esprit de résistance…

Jean-Bernard Brunet l’avait annoncé, après la municipalité c’est le Syndicat d’Eau qu’il laisse non sans un pincement au cœur. Il a été vivement applaudi. Il laisse la place à Bertrand Geoffret.

civray sea elections

Jean-Bernard Brunet l’avait annoncé, après la municipalité c’est le Syndicat d’Eau qu’il laisse non sans un pincement au cœur. Il a été vivement applaudi. Il laisse la place à Bertrand Geoffret.


Le Syndicat d’Eau et d’Assainissement du Sud-Vienne (SEA) est un service public de proximité avec 23 emplois et des matériels importants et des ambitions avec la nouvelle usine de production d’eau potable. La crainte est de voir disparaître celui-ci, qui fonctionne à merveille, absorbé par le SIVEER, Service des Eaux de la Vienne. L’arrêté préfectoral est reporté jusqu’à fin 2014 et des négociations sont en cours. Le SEA du Sud Vienne est le seul syndicat qui assure la totalité des prestations et cela fonctionne fort bien. Des infrastructures en état, des personnels qualifiés, des matériels performants, de nouvelles infrastructures, la station assainissement, la nouvelle usine, tout ceci fait office de convoitise et, selon certains, « ce serait un véritable hold-up que de s’emparer d’un si bel outil ! ».
Ce sont 25 communes qui sont desservies par le Syndicat de Civray, le travail est reconnu de tous. Les clients peuvent témoigner du service rendu et de la qualité des prestations.
Mardi 22 avril, ce sont les 56 nouveaux délégués au syndicat d’eau de toutes les communes du Civraisien et du Charlois  qui se sont exprimés. Jean Bernard Brunet a ouvert la séance en remerciant tous les élus pour l’aide et le soutien qu’ils ont apporté sans oublier les techniciens et personnels du SEA. « J’ai porté et j’ai suivi les chantiers et les projets, je souhaite que le Sud-Vienne garde ce Syndicat qui fonctionne très bien et qui est très sain ». Il a laissé la parole à Robert Bouhier, le doyen de l’assemblée. Puis on est passé à a désignation du nouveau président.

Ne pas se faire absorber
Bertrand Geoffret est seul candidat. Après le vote il est élu par 51 voix, 3 blancs ou nuls. « Je mettrai toute mon énergie, l’on me connaît, à tenir ce poste et défendre le Syndicat d’Eau du Sud-Vienne. Tout d’abord, remercions Jean-Bernard Brunet pour ses 26 ans en tant que Président, ce Syndicat c’est son bébé ! Ce que je sais, c’est que je prends un syndicat en très bonne santé générale, qui financièrement n’a rien à redire. De grands travaux sont en cours. Il se peut que notre Syndicat risque d’être absorbé : il faut se battre ! Maintenir les emplois, maintenir notre Syndicat est notre but, car ce serait un manque à gagner pour Civray et le Sud-Vienne entre autres. Je demande qu’il y ait 6 vice-présidents ».
François Audoux, maire de Château-Garnier, est élu par 52 voix, 2 voix nulles. Ce dernier tient à se présenter pour conforter sa place : en tant que maire il tient beaucoup à ce syndicat. Il reprend des arguments très positifs sur l’organisme civraisien et donne en exemple de ce qui pourrait attendre les clients : sur le secteur de Lusignan un devis effectué en 2012 par le syndicat précédent et le même devis pour les mêmes prestations faites par le SIVEER a été multiplié par quatre !
Gilbert Jaladeau, maire de Civray, élu par 54 voix : « cet établissement transpire la performance, il serait dommage que celui-ci change de main ».
Guy Sauvaitre, maire de Chaunay, élu par 51 voix, 3 voix nulles : « J’ai souhaité conforter et appuyer ce qui s’est développé. Les trois syndicats réunis dont Hubert Massonneau a été un élément fort de l’équipe. Nous devons être coude à coude : nous sommes un des syndicats les plus performants et le plus structuré de la Vienne ».
Jean-Marie Peigné, maire de Saint-Pierre d’Exideuil, et Président du Syndicat des eaux usées de Saint-Pierre-d’Exideuil, de Savigné et de Civray. Élu par 50 voix, 4 nuls ou blancs.
Robert Bouhier, maire de Genouillé, élu par 50 voix et Patrice Bosseboeuf adjoint à Charroux élu par 51 voix.
Six membres du bureau ont été élus : Jean-Olivier Geoffroy, Jean Rocher, Roland Vailliet, Lydie Noirault et Raymond Gallais.
Les indemnités du Président et des vice-présidents ont été votés, ensuite délégation du pouvoir du comité au président (compte administratif, financier, justice), délégation du pouvoir du Comité au bureau pour les travaux. Ont été nommés pour les appels d’offres Robert Bouhier, Guy Sauvaitre, Roland Vailliet, délégués Vienne Service Patrice Bosseboeuf suppléant Dominique Bertrand, délégués, au Comité CNASS (comité d’entreprise) André Rignault et Laffrechoux. Commission du suivi des travaux : Roland Vailliet, Alain Chocarne, Moïse Vergeau, Robert Bouhier, Bertrand Geoffret, François Audoux, Guy Sauvaitre et Jean-Marie Peigné. Florence Aigron est la représentante auprès des personnels, Michael Thébault est à la vigilance des équipements. Michel Poui restant directeur du Syndicat : à la question posée s’il resterait encore quelques mois (pouvant prétendre à retraite) : « je resterai probablement jusqu’à la fin de la construction de l’usine ».
Une note d’optimisme vient du Conseil Général : celui-ci a lancé une étude auprès de 5 bureaux pour connaître la fiabilité de chacun des syndicats dont celui de Civray. La bonne santé, le bon fonctionnement et l’esprit d’entreprendre de ses dirigeants permet de croire en la continuité de son exercice avec son personnel à Civray pour et au profit des 25 communes voisines.

Plus Actualité

Haut De Page