Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Sa passion pour la moto le dévore

Actualité

Sa passion pour la moto le dévore

Vous avez bien croisé ce personnage, vous avez probablement parlé avec lui, il habite Civray.

moto en préparation 2014

Vous avez bien croisé ce personnage, vous avez probablement parlé avec lui, il habite Civray.

Il vous a probablement parlé de sa passion mais après bien des questions. Car c’est un homme discret qui ne fait pas parler de lui. Nul ne pourrait même avancer que c’est un champion de moto. Oui, à Civray nous avons un habitué des circuits moto, il court encore de nos jours en compétition sur des circuits européens.

Contre l’avis de ses parents, en 1970, Jean-Marie Haym débute à Montlhéry sur une 500 Norton ! Durant les années 72-73, il entre vraiment dans la compétition par le Trophée national et parcourt tous les circuits européens avec sa Norton Dominator, une moto qui avait appartenu à Jean-Pierre Beltoise !
Si le père est homme brillant dans le domaine de la radiologie, le fils brille sur les circuits moto : il est essayeur de voiture chez Fiat, alors qu’il a une formation de droit, il se dirigera par la suite vers l’immobilier. Il sera clerc de notaire tout en étanchant sa passion de la moto et en se déplaçant sur les circuits. « La moto, ça fait rester jeune » Un peu réservé, bien souvent dans son monde, il vous parle durant des heures de sa moto qu’il vient de mettre au point car l’homme est toujours plein de projets. Un âge où il pourrait transmettre son savoir, non, cette passion qui le dévore vient à nouveau de le reprendre : il a retrouvé un préparateur, il cherche un accompagnateur pour le side-car. Malgré un salto le 9 juin 2014 sur le circuit à Pau, il a remis la moto et l’homme en état de fonctionnement et il est reparti.

Un side-car classic-vintage
Mais d’où vient cette passion du side-car ? « En 1977, j’ai été à l’origine de l’évolution du PMU dans Paris, du transport de fonds, de guichet en guichet et également motard de presse. On apprend à manier une moto dans les embouteillages tout en respectant les autres motards et les autres véhicules» .
Jean-Marie Haym est un passionné. Si vous avez quelques instants, il vous dira tous les championnats auxquels il a participé : le Championnat du Monde en 750cc Yamaha de course W031 à la TZ 5F7 Yamaha 250 cc de 1981, du moteur IMP de fabrication anglaise d’un poids de 45 kg. Il connaît tous les circuits Gedine en Belgique, Montlhéry, Pau, Magny-Cours, Salzburgring, Spa, Silverstone, Imola, Assen, Le Vigeant et bien autres
S’il communique en évoquant sa passion, c’est aussi une histoire de copains : Jean-Yves Raynier, son préparateur, mais aussi sur les circuits des liens se créent et une véritable chaîne de solidarité existe. Dans les années 2000 il avait repris la moto mais depuis 2012, il est revenu au side-car classic-vintage, il est actuellement vice-champion de France.
L’année 2013 a été une année de mise au point. Ses premières courses en 2014, malgré un accident de juin sont très prometteuses. Ses nouveaux essais sont au top. L’homme est un battant ! « J’aime la moto amenée à la limite de ses capacités, le moment où on glisse, le moment où elle commence à louvoyer, c’est au pilote de maîtriser la glisse ».
À bientôt sur les circuits, en octobre sur le celui du Vigeant ou à Nogaro pour la course des Coyotes : son side-car vert et noir porte le numéro 69.

Plus Actualité

Haut De Page