Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Redécoupage cantonal : la droite manifestera le 1er février

Actualité

Redécoupage cantonal : la droite manifestera le 1er février

La droite n’a pas du tout apprécié le redécoupage cantonal présenté par la préfecture ! C’est le moins que l’on puisse dire.

86 - nouveaux + epci 2014NB

La droite n’a pas du tout apprécié le redécoupage cantonal présenté par la préfecture ! C’est le moins que l’on puisse dire. Après une passe d’armes houleuse avec la gauche lors de la dernière session du conseil général (lire dans notre dernière édition), elle a décidé cette fois de porter la contestation sur le terrain. L’UMP a annoncé son intention d’organiser une manifestation sur le canton de Civray le 1er février.

Disparition de chefs-lieux
En fait beaucoup des réactions ont pour arrière-pensée le risque de voir basculer la représentativité du département à gauche lors des prochaines échéances. Cependant dans certains cas, il y a aussi lieu de pointer du doigt des incohérences contenues dans la nouvelle carte des cantons. C’est ce que fait avec précision Bruno Belin, conseiller général de Monts-sur-Guesne, premier vice-président du conseil général.
La nouvelle carte cantonale, une fois redécoupée, va en effet voir disparaître une vingtaine de chefs-lieux de canton avec les risques de transferts de services au détriment des populations et les conséquences financières. Ce sera le cas dans le Sud-Vienne pour Couhé, Charroux, L’Isle Jourdain et Availles-Limouzine. Il y a également le manque de prise en compte de l’attractivité des bassins de vie. Et ici ce sera le cas par exemple avec le canton de Lusignan qu’il faudra sans doute intégrer demain au Sud-Vienne alors que ce canton regardait jusqu’alors vers Vivonne et était partie prenant du Pays des Six-Vallées.

Tripatouillage ou rééquilibrage ?
« Tripatouillage électoral » pour le sénateur Alain Fouché. « Géographie et histoire du département bafouées. Ruralité isolée pour le Montmorillonnais, le Civraisien et le Loudunais » pour l’ancien premier ministre et sénateur Jean-Pierre Raffarin. Ces deux élus ont décidé de porter un recours devant le conseil d’État et invitent les maires à en faire autant. Olivier Chartier, président de l’UMP, a proposé une manifestation sur le canton de Civray le 1er février. Quelques jours auparavant, le 24 janvier, les conseillers généraux se seront définitivement prononcés sur ce redécoupage. D’ici là certains espèrent quelques modifications. Mais l’espoir est mince.
Face à cette levée de boucliers les élus de gauche en appellent à la raison. Pour le conseiller général Jean-Daniel Blusseau, chef de file des socialistes, il n’y a pas « de charcutage ». Plutôt un « rééquilibrage ».

Liste des futurs nouveaux cantons :

1 – Chasseneuil du Poitou ; 2 – Châtellerault 1 ; 3 – Châtellerault 2 ; 4 – Châtellerault 3 ; 5 – Chauvigny ; 6 – Civray (Asnois, Availles-Limouzine, Blanzay, Champagné-le-Sec, Champagné-Saint-Hilaire, Champniers, La Chapelle-Bâton, Charroux, Châtain, Château-Garnier, Civray, La Ferrière-Airoux, Genouillé, Joussé, Linazay, Lizant, Mauprévoir, Payroux, Pressac, Saint-Gaudent, Saint-Macoux, Saint-Martin-l’Ars, Saint-Pierre-d’Exideuil, Saint-Romain, Saint-Saviol, Savigné, Sommières-du-Clain, Surin, Voulême). ; 7 – Jaunay-Clan ;
8 – Loudun ; 9 – Lusignan (Anché, Brux, Ceaux-en-Couhé, Celle-Levescault, Châtillon, Chaunay, Cloué, Couhé, Coulombiers, Curzay-sur-Vonne, Jazeneuil, Lusignan, Payré, Romagne, Rouillé, Saint-Sauvant, Sanxay, Vaux, Voulon) ; 10 – Lussac-les-Châteaux ; 11 – Migné–Auxances ; 12 – Montmorillon ; 13 – Poitiers 1 ; 14 – Poitiers 2 ; 15 – Poitiers 3 ; 16 – Poitiers 4 ; 17 – Poitiers 5 ; 18 – Vivonne ; 19 – Vouneuil-sous-Biard.

Plus Actualité

Haut De Page