Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Projet de la halle à Comporté : le point sur l’état d’avancement

Actualité

Projet de la halle à Comporté : le point sur l’état d’avancement

Parmi les derniers sujets du conseil municipal du jeudi 19 octobre il a été question de l’avancement du projet de la halle non pas pour y établir un marché mais pour que sur l’aire de Comporté puisse être mis à la disposition des saints saviolais et des touristes une aire couverte de 120 mètres carrés.

Parmi les derniers sujets du conseil municipal du jeudi 19 octobre il a été question de l’avancement du projet de la halle non pas pour y établir un marché mais pour que sur l’aire de Comporté puisse être mis à la disposition des saints saviolais et des touristes une aire couverte de 120 mètres carrés.

Cette vallée de la Charente est assez visitée, elle le sera de plus en plus, le maire Bertrand Geoffret et le conseil ont étudié depuis quelques mois une orientation de mise en valeur des lieux.

Le projet de la halle au bord de la Charente : les études ont bien avancé, avec quelques péripéties, car le terrain est en zone inondable. Le permis de construire est en cours d’avancement. Au début, le projet prévoyait une passerelle qui enjamberait la Charente, mais devant les contraintes cette idée de franchir le fleuve est restée dans les cartons.

La halle couverte fera 120 mètres carrés, un bardage sera mis en place de chaque côté. Tout autour viendront se greffer des jeux : pour enfants de moins de 12 ans et aires de jeux pour enfants de plus de 12 ans. Une tyrolienne d’une vingtaine de mètres sans danger pour petits et grands qui s’essaieront. Un parcours de santé et une zone de fitness sont également prévus. Du parking à la Charente, un chemin est prévu pour se rendre au bord de l’eau sur un ponton aménagé. Un certain nombre d’arbres fournissent actuellement de l’ombre : l’aire sera entièrement revisitée avec tout d’abord une remise en état des deux noues, des plantes adaptées au milieu seront mises en place pour en faire un espace arboré et fleuri. Sur le bord de Charente, la ripisylve sera nettoyée. Ce sera un coin préservé naturel avec un aménagement qui se fondra dans la nature.

Estimation de l’opération 320 000 euros environ avec des aides du conseil du département, de la Communauté de Communes du Civraisien en Poitou, de l’État, hypothétiquement de la Grande Région. Un appel d’offres pour les travaux via les différents corps de métiers intervenants sera engagé. C’est un projet de l’État que d’aider ce type de plan appelé héritage en point de mire 2024, année des J.O..

Quelques informations : un tracteur d’occasion a été acheté avec équipement de broyeur d’accotement. L’ensemble s’élève financièrement à 38 000 euros. Pour respecter les normes pour le personnel de service, un bungalow répondant aux normes et conforme aux règles d’hygiène a été mis en place à des fins de bureau et local sanitaire: le local est maintenant disponible par le cantonnier. Pour la mise en conformité des E.R.P. Établissement Recevant du Public, travaux pour aménagements handicapés, la somme d’environ 25 000 euros sera investie en travaux pour l’année 2017. De nouvelles normes de protection des données informatiques en mairie seront obligatoires afin d’éviter les  »piratages ». La protection des données sera assurée par Vienne Service. Sur la question investissement et économie Bertrand Geoffret maire est catégorique : il manque du foncier sur la commune de Saint-Saviol, ce qui permettrait des investissements sur ce nœud routier et ferroviaire. Un sujet qui a été abordé à la dernière réunion de Communauté de Communes par Pascale Lecamp et Bertrand Geoffret. Une simple réponse a été amenée, le sujet serait évoqué lors d’une prochaine réunion dans le cadre du SCoT, Schéma de Cohérence Territoriale.

Les vœux du maire pour la commune sont prévus le samedi 20 janvier 2018. Dans le cadre des élections sénatoriales du 17 décembre 2017, a été élu comme délégués Bertrand Geoffret, Patrick Gagnaire et Ludovic Maltiéro. Suppléants Jacqueline Provost, Nancy Meteyer et Fabrice Debenest.

Plus Actualité

Haut De Page