Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Le Sud-Vienne mobilisé contre la fermeture de classes

Actualité

Le Sud-Vienne mobilisé contre la fermeture de classes

Élus et parents d’élèves sont mobilisés contre la menace de fermetures de classes dans plusieurs communes.

civray ecole (10) 1

Élus et parents d’élèves sont mobilisés contre la menace de fermetures de classes dans plusieurs communes.


Au lendemain des élections, l’information est tombée de la fermeture d’une classe à Civray. Les parents ont réagi en montrant leur détermination pour empêcher cette éventualité (lire dans notre précédente édition). Les élus ont voulu en connaître plus, on les a écoutés, mais pas de décision rassurante. Les parents d’élèves ont appris que d’autres communes du Sud-Vienne étaient touchées par ce même plan de fermeture de classes.
Une manifestation avec pétition s’est alors organisée à Pressac vendredi dernier. Le tract en dit long sur les communes concernées par une fermeture : Adriers, Availles-Limouzine, Brigueil-le-Chantre, Civray, Château-Garnier, RPI de Mauprévoir- Pressac, Millac, Lathus-Saint-Rémy, RPI Persac-Queaux-Gouex. Tous les élus de ces communes sont venus soutenir l’action « non aux fermetures et à la mort de nos villages ! ». Car ce que l’on sait c’est que ne serait pas envisagé de suppressions de postes d’enseignants mais une délocalisation vers la ville.
L’exemple de Civray est simple : actuellement, pour la rentrée prochaine 54 enfants seraient pré-inscrits, sans inclure les jeunes enfants de deux ans. À la rentrée 8 à 10 enfants viennent grossir les rangs suite à des mutations tardives de parents. Si une suppression de poste sur l’école de Civray s’avérait confirmée, ce serait donc des classes surchargées qui ouvriraient. « Un calcul très mathématique vers une désertification du milieu rural, c’est un véritable hold-up ! ».
À Pressac de nombreux élus étaient pour défendre les communes rurales. Vendredi 11 avril vers 16 heures ce sont donc les élus et les parents qui se sont montrés aux carrefours de Civray pour affirmer leur détermination et expliquer leur mouvement de contestation contre ces fermetures.
Aucune information n’a filtré, les maires devraient être reçus par l’inspecteur d’Académie. Les parents, les enseignants et les élus se disent solidaires et déterminés à ne pas être pris en otage et à sauver leurs classes.

Plus Actualité

Haut De Page