Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Nouvelle piscine : tous étaient là pour la première pierre

Civray piscine

Actualité

Nouvelle piscine : tous étaient là pour la première pierre

Georges Stupar, vice président de la commission permanente du Conseil régional, et Alain Fouché, sénateur de la Vienne, qui sont venus à la pose de la première pierre de la piscine de Civray.

Civray piscine

En l’absence de Ségolène Royal et de Jean-Pierre Raffarin, ce sont Georges Stupar, vice président de la commission permanente du Conseil régional, et Alain Fouché, sénateur de la Vienne, qui sont venus à la pose de la première pierre de la piscine de Civray, samedi 7 septembre en matinée.


Madame la préfète, Elisabeth Borne, ainsi que le sous-préfet, les présidents de communautés de communes du Charlois et du Civraisien, Jean-Bernard Brunet, maire de Civray, l’ensemble des conseillers municipaux, les maires du canton étaient présents.

Une piscine moderne en Sud-Vienne
Yann Meheux président du comité départemental de natation de la Vienne représentait le président de la F.F. de Natation a dressé brièvement l’état des lieux et des infrastructures. Yann Meheux se réjouit de voir enfin une piscine qui puisse répondre à l’attente des nageurs et pour les loisirs en Sud-Vienne : « Nous n’avons que 30 bassins dans le département de la Vienne: seulement onze clubs de natation, dont quatre qui ne fonctionnent que l’été faute d’une structure hivernale, sept qui peuvent fonctionner toute l’année. Ce sera un soulagement que de voir en Sud-Vienne et à Civray une piscine moderne ouverte toute l’année, avec un club de natation qui tourne bien. ».
L’architecte Gilles Leverrier explique que l’équilibre financier d’une piscine est très difficile, c’est une préoccupation première. « Nous avons privilégié, dans nos études et nos recherches, l’économie dans le fonctionnement: pompe à chaleur qui sera mise en place dans le cours d’eau de la Charente, les isolations pour des économies de l’énergie. Des contraintes qui respectent l’environnement : une piscine qui se confond avec le milieu dans un espace de verdure, l’ensemble a été également prévu pour des crues hautes, avec un respect de loi scrupuleux de la loi sur l’eau ».

Un coût de 5,9 millions d’euros
Jean-Bernard Brunet a rappelé que le 30 septembre 2005, Ségolène Royal annonce une rallonge de deux millions d’euros pour la couverture de la piscine : ce sera l’élément déclencheur et la volonté de garder cette piscine en centre-ville, à proximité des écoles, collèges et lycées. Ce sera un des joyaux du Sud-Vienne, à n’en pas douter !
Jean-Olivier Geoffroy a évoqué le coût chiffré à 5,9 millions d’euros :  « ce sera une piscine haut de gamme, moderne, confortable, offrant des plaisirs de l’eau toute l’année à tous les enfants du territoire civraisien, mais aussi aux territoires voisins ». Allusion à l’échange et à la bonne entente avec la piscine de Couhé. Il conclura par ces quelques mots : « le Civraisien entend exister demain, il saura continuer à faire entendre sa voix ! Il entend aussi continuer à travailler au développement des projets et à se battre pour l’avenir ».
Georges Stupar pour la Région a rappelé le plan de restructuration qui a abouti: il permettra le développement du sport dès 2014, dans de bien meilleures conditions, car la région est une région sportive et d’une bonne entente.
« C’est une volonté des élus d’aménager le territoire, c’est une notion du service public de tels équipements. Ils ne pourront qu’attirer les jeunes. C’est un équipement indispensable en Sud-Vienne ». Ce sont les grands traits du discours du sénateur Alain Fouché avant que Jean-Michel Clément, député, ne parle du choix du site, de l’égalité et de la considération des territoires.
Le mot de la fin reviendra à Madame la Préfète : « Savoir accompagner les projets et soutenir les projets en Sud-Vienne, car il y a du dynamisme dans le territoire ! Nous travaillerons ensemble et l’État sera à l’écoute de vos projets pour améliorer la qualité de vie ».
À noter que le calendrier du chantier est respecté. Il se déroule dans d’excellentes conditions. La livraison annoncée en juin 2014 est réaliste. L’avancement du chantier sera suivi et nous en tiendrons informés nos fidèles lecteurs.

Plus Actualité

Haut De Page