Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Vienne : 150 000 masques et des initiatives

Actualité

Vienne : 150 000 masques et des initiatives

Après l’annonce ce lundi de la commande par le  Département de la Vienne de 150 000 masques (livrables d’ici 8/10 jours) pour les personnels en relation avec le public, ceux des ADMR, les soignants et résidents des EHPAD, les lieux d’accueil des Personnes Handicapées, Bruno Belin , président du Département de la Vienne annonce des initiatives immédiates et d’autres à venir en faveur des communes (ACTIV’ « spécial relance de l’activité ») à l’issue de cette crise.

Bruno Belin , président du Département : A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Après l’annonce ce lundi de la commande par le  Département de la Vienne de 150 000 masques (livrables d’ici 8/10 jours) pour les personnels en relation avec le public, ceux des ADMR, les soignants et résidents des EHPAD, les lieux d’accueil des Personnes Handicapées, Bruno Belin , président du Département de la Vienne annonce des initiatives immédiates et d’autres à venir en faveur des communes (ACTIV’ « spécial relance de l’activité ») à l’issue de cette crise.

Nous publions la déclaration du président du Département de la Vienne :

« Face à l’immense défi que nous impose la pandémie du Covid-19, j’ai pris, en ma qualité de Président du Département, de nouvelles décisions importantes. J’ai décidé de maintenir le versement des subventions aux associations contraintes d’annuler leurs manifestations en raison de la crise, pour ne pas ajouter de la difficulté à la difficulté.
Nous allons proposer aux collèges – dont certains ont donné leurs denrées périssables à des associations – d’annuler la facturation de la cantine scolaire. D’ores et déjà, nous mettons tout en œuvre pour que les bénéficiaires des allocations versées par le Département puissent les retirer sans difficulté.
De plus, en cas de besoin d’aide d’urgence pour des familles en grande difficulté, j’ai demandé aux Maires de leur fournir des bons alimentaires. Nous les rembourserons ensuite directement.
Je n’oublie pas nos exploitants bientôt en période de récolte ou de plantation. Je propose aux bénéficiaires du RSA, volontaires, d’effectuer ces emplois saisonniers tout en leur garantissant le maintien de leur allocation en plus de leur salaire de saisonnier.
Par ailleurs, le Département a également commandé 150 000 masques pour nos personnels en contact avec du public, ceux des ADMR, les soignants et les résidents des Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes et les lieux d’accueil pour les personnes handicapées.
Enfin, le confinement peut, malheureusement, être propice aux situations de violence intrafamiliales. Nous devons être vigilants pour que cette période compliquée ne devienne pas encore plus difficile pour les plus fragiles.
La situation actuelle est inédite. Cela implique la mobilisation de tous, pour nous permettre collectivement de sortir de cette crise sanitaire.
Sur le plan national, Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des Départements de France, devrait engager prochainement, à notre demande, une démarche de partenariat avec La Poste pour assurer le suivi des personnes  fragiles confinées à domicile, dans le même esprit que pour le plan canicule.
Je remercie profondément les soignants qui se battent chaque jour. Merci également aux enseignants, aux forces de l’ordre et aux pompiers, aux équipes médico-sociales, aux commerçants alimentaires et leurs employés, à tous ceux qui continuent d’exercer leur métier sur le terrain ou en télétravail.

Un merci particulier aux agents du Département qui, en lien avec mes collègues de l’exécutif, mettent tout en place pour maintenir les missions qui sont les nôtres depuis le début de cette crise. Nous tiendrons d’ailleurs, le 26 mars prochain, comme nous l’impose le Code des collectivités, la réunion trimestrielle de l’Assemblée Départementale… mais dans une forme exceptionnelle. Sans déplacement de mes 37 collègues, à distance et pour la seule validation des dossiers les plus urgents.
Dès à présent, nous travaillons à la sortie de crise. Nous réfléchissons à la création d’un ACTIV’ « spécial relance de l’activité » pour les communes. Nous serons prêts, aux côtés de tous les habitants de la Vienne, de tous les acteurs associatifs, de l’entreprise, de l’agriculture, du commerce et de l’artisanat. Nous gagnerons cette épreuve tous ensemble. C’est pourquoi, j’en appelle au civisme de chacun en vous demandant de rester chez vous. »

Nouvelle-Aquitaine : où en sommes-nous pour la distribution des masques ?

Afin de préserver les ressources en masques de protection les volumes recensés de masques doivent bénéficier prioritairement aux professionnels de santé amenés à prendre en charge des patients COVID-19 en ville, à l’hôpital et dans les structures médico-sociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu’aux services d’aide à domicile, pour garantir la continuité de l’accompagnement à domicile des personnes âgées et en situation de handicap.

Pour la population

Pour la population, seules les personnes ayant des fragilités, les personnes malades peuvent se faire prescrire des masques par leur médecin et aller les retirer, avec l’ordonnance, à la pharmacie. Lors des sorties autorisées, c’est d’abord les gestes barrières  qui protègent.
Les publics concernés et les consignes d’utilisation seront progressivement adaptés pour tenir compte de l’évolution de la situation épidémiologique et des ressources disponibles (voir consignes diffusées au 17/03/2020 pour les zones où circulent activement le virus).

Livraison du stock national

Près d’1 million de masques ont été livrées jeudi 19 mars aux 2 100 pharmacies de la région  pour les professionnels de santé (pour les médecins généralistes et spécialistes,  infirmiers, chirurgiens-dentistes, pharmaciens et masseurs-kinésithérapeute). Quand les pharmacies auront distribué l’ensemble de leurs masques en stock, ils le signaleront à la CPAM et une nouvelle livraison pourra être effectuée.

Près d’1,8 million de masques ont été livrés hier ou le seront aujourd’hui  aux établissements de santé sièges de Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) de la région. Ces masques sont destinés aux professionnels des établissements de santé, des  EHPAD et les structures médico-sociales concernées de leur territoire. La distribution des masques aux EHPAD, aux structures médico-sociales, aux transporteurs sanitaires, … sera définie, au plan local, par la délégation départementale en lien avec le gestionnaires masques de l’établissement de santé siège du GHT.

Concernant la livraison du stock de masques identifiés par l’ARS Nouvelle-Aquitaine dans les organismes publics ou les établissements médico-sociaux de la région (environ 2 millions de masques FFP2 et chirurgicaux(1)) :
– L’ARS a demandé aux établissements  sociaux et médico-sociaux, de conserver les quantités qui leur sont nécessaires pour leur fonctionnement,
– Le stock à redistribuer a été estimé à 950 000 masques (650 000 masques FFP2 et 300 000 masques chirurgicaux) :

  • 40% seront affectés aux établissements en tension via les établissements siège de GHT,
  • 60% seront répartis via les pharmacies aux professionnels de santé libéraux (Priorité 1 : les médecins généralistes, les infirmiers, les pharmaciens / priorité 2 : les médecins spécialistes, les masseurs-kinésithérapeutes, les dentistes, les sages-femmes)  et aux  professionnels du domicile (services d’aide et d’accompagnement à domicile) et un stock sera livré aux laboratoires d’analyses.

(1)      Il s’agit de masques FFP2 et chirurgicaux périmés mais dont l’efficacité, de l’avis d’experts, est garantie (seule la bonne tenue des élastiques doit être vérifiée pour permettre un bon ajustement sur le visage).

Continuer La Lecture
Annonce Abonnement 1€
Vous aimerez aussi...

Plus Actualité

Haut De Page