Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Médiathèque de Vivonne : une initiation au polar

Actualité

Médiathèque de Vivonne : une initiation au polar

La médiathèque de Vivonne exprime la volonté de la commune de permettre à toute la population d’accéder à la culture sous toutes ses formes diverses et variées, et notamment l’accès au livre et à la lecture, mais aussi des animations, des spectacles.

vivonne polar photo

La médiathèque de Vivonne exprime la volonté de la commune de permettre à toute la population d’accéder à la culture sous toutes ses formes diverses et variées, et notamment l’accès au livre et à la lecture, mais aussi des animations, des spectacles.

Après Meadow, et L’arbre potager (Pinocchio) qui ont proposé des spectacles musicaux, visuels et poétiques pour les petits, la soirée Léo ferré, Brassens, et Brel pour les adultes, le programme 2016 de la médiathèque avait prévu une initiation au polar avec Jean-Luc Loiret.

Jean-Luc Loiret aujourd’hui enseignant spécialisé à la retraite (déficients auditifs et oculaires) vit à Vouneuil-Sous-Biard près de Poitiers depuis plus de 30 ans. En présence du maire Maurice Ramblière, c’est Christèle Bouquet adjointe aux affaires scolaires et à la culture qui a restitué la venue de l’écrivain dans le contexte du programme annuel de la médiathèque. Pour mieux captiver son auditoire, l’auteur a débuté la soirée en développant un jeu interactif à partir des mots-clés donnés par les spectateurs.

Puis il a développé son parcours et ses publications successives tout en expliquant sa motivation pour le roman policier. Il a d’abord commencé par son recueil de chroniques (Petits vagabondages, 2007), un livre pour enfants (Le garçon qui n’aimait pas son prénom, 2009) et des nouvelles (La vengeance du cochon, 2010) et il s’est essayé ensuite au polar. Le résultat est éloquent grâce à ses trois premiers livres : « On ne meurt jamais par hasard » « La chute d’un flic Poitevin » et « Croix de bois, croix de fer, si tu mens… ». Jean-Luc Loiret est très éclectique dans ses lectures, et les choix géographiques de ses romans sont polyvalents, comme par exemple dans « Le marché aux tueurs » qui a paru chez Gestes Editions : le fil conducteur reste le commandant de police Mario Venturini, qui mène, une enquête sur des meurtres dans le milieu des marchés. L’action se passe entre Poitiers et Guéret . Au fur et à mesure de l’intrigue, l’auteur fait découvrir la vie de ces deux villes, et y intègre son ressenti. Ses enquêtes peuvent ainsi nous emmener dans différents lieux de Poitiers tels que la place Leclerc ou la place de Provence, ou à Limoges et même dans ses environs de Guéret à la découverte de nombreux sites dont l’auteur est passionné. C’est à nouveau le commandant Mario Venturini, personnage central, et ses adjoints, le lieutenant Chalais et Isabelle Pontreau, qui vont se charger d’enquêter sur le meurtre d’un commerçant ambulant qui n’avait pas que des amis.

Et en parallèle, il nous implique dans la vie personnelle et amoureuse du commandant Venturini, et nous fait partager ses  interrogations sur l’existence et  ses états d’âme. Une soirée bien remplie malgré un public pas assez nombreux, eu égard à la qualité de l’animation proposée.

Plus Actualité

Haut De Page