Les jeunes enfants plantent un verger à Champagné-Saint-Hilaire

Publié le 16 février 2017 | Actualité / Canton de Vivonne / Une

Brassens chantait « auprès de mon arbre je vivais heureux ». Depuis les années 90, l’arbre champêtre et la haie bocagère sont trop lentement reconsidérés. Il a fallu des sols érodés, des inondations, un déclin de la biodiversité, le retour du bois-énergie pour mettre en avant leurs multiples usages.

Lire la suite de votre article en entier

[Payez et lisez] Choisissez votre temps de lecture, puis payez en toute tranquillité grâce à notre système de paiement sécurisé.