Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Les élus du Sud-Vienne ont manifesté à Poitiers

Actualité

Les élus du Sud-Vienne ont manifesté à Poitiers

Les élus des communes concernées par l’intégration forcée dans le SIVEER du Syndicat d’Eau du Sud-Vienne (SEA ) sont inquiets pour l’avenir de la ruralité.

poitiers sea

Les élus des communes concernées par l’intégration forcée dans le SIVEER du Syndicat d’Eau du Sud-Vienne (SEA ) sont inquiets pour l’avenir de la ruralité.

Ils ont montré, vendredi dernier, et une fois encore, leur détermination farouche au projet en se rendant nombreux le matin devant la Préfecture à Poitiers. Contrairement à ce que certains laissaient croire sur un désistement de quelques-uns, la mobilisation fut aussi importante que celle du 3 octobre. La détermination des manifestants reste toujours aussi forte.

 

Une délégation composée du président du SEA, de quelques élus, de personnes qui suivent le dossier a été reçue par Christiane Barret, préfète de la Vienne. La représentante de l’État a apprécié cette démarche de dialogue. Les pourparlers ont duré plus de 1 h 30. Durant ce temps les manifestants patientaient et s’organisaient tout autour de la place devant la préfecture. Contrairement à la manifestation d’octobre, les tracteurs ont été autorisés à circuler vers la place. Un premier a déversé une remorque de fumier puis un deuxième a étalé le mélange paille compost jusqu’aux pieds des forces de l’ordre.

 

Rendez-vous décisif mi-décembre

 

On a alors noté aucun geste agressif, pas une parole malencontreuse ou de noms d’oiseaux. Juste un peu d’énervement vite contrôlé par les agriculteurs.

poitiers sea

 

C’est dans un contexte serein que la délégation est ressortie du bureau de la Préfète avec le sourire, certes pas celui des grands jours car « il faut rester très prudent » disait-on ici et là. , Bertrand Geoffret, président actuel du SEA Sud-Vienne, a précisé : « Madame la Préfète s’est engagée à avancer la prochaine réunion du CDCI, Commission Départementale de Coopération Intercommunale, et ceci avant la fin 2014, et de mettre le sujet à l’ordre du jour. C’est à nous élus de travailler et de rencontrer les 42 personnes de la CDCI pour les convaincre de garder notre autonomie ». Si la Préfète se veut rassurante sur la sauvegarde des emplois et des salaires, les personnels du SEA sont plus sceptiques ! Car en cas de fusion certains emplois seraient, pensent-on, délocalisés !

La Préfète « n’a pas de pouvoir de décision, reconnaissent les manifestants, elle est ici pour trouver des solutions ! Il y aura fusion, quoi qu’il arrive, mais la manière dépendra de la décision des élus ». La réunion de la CDCI se déroulera mi-décembre, elle sera déterminante quant à l’avenir du Syndicat d’Eau du Sud-Vienne. Une avancée et quelques garanties, une meilleure considération, les maires à l’écoute sont restés prudents, les salariés sceptiques.

Plus Actualité

Haut De Page