Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Le Collectif alimentaire Civraisien: une longue histoire

Actualité

Le Collectif alimentaire Civraisien: une longue histoire

Le Collectif du Civraisien avec pour présidente Nadine Bonneau prépare le dernier mercredi de chaque fin de mois les denrées pour les distributions le jeudi.

Le Collectif du Civraisien avec pour présidente Nadine Bonneau prépare le dernier mercredi de chaque fin de mois les denrées pour les distributions le jeudi.

Longue préparation pour que chaque foyer des 121 répertoriés puisse recevoir une quantité de nourriture suffisante selon le quotient et l’âge des membres de la famille. Une incertitude régulière avec le frais qui arrive de Poitiers du centre du Collectif de la Vienne : « on ne sait pas trop ce que l’on va avoir ».

En ce mercredi 25 octobre, tout le monde s’affaire. Le jeudi, ce sera une autre équipe qui sera sur place pour la distribution. Les bénévoles du Collectif Civraisien sont entre 10 et 16, selon les disponibilités. Pour l’opération de fin octobre, ils sont venus à 13.

Sur 12 communes

Les personnes qui peuvent bénéficier en font avant tout la demande, soit à l’Assistante sociale soit au C.C.A.S. de leur commune. Après étude du dossier, selon la ressource et la composition de la famille, le dossier peut être accepté. Le collectif Civraisien couvre le canton, soit 12 communes. Historiquement c’est Raoul Cartraud en 1984 qui a mis cela en place et l’action n’a jamais été interrompue.

Que reçoivent les personnes qui se rendent au Collectif ? En priorité des féculents : pâtes, riz, des conserves de légumes, des plats préparés, avec un plat préparé complet en conserve, saucisses aux lentilles, des légumes frais, du sucre, café, du lait, gâteaux et friandises pour les familles avec jeunes enfants. Une maigre participation, plutôt symbolique, est déposée par les bénéficiaires.

Un projet innovation est à l’étude : celui de participer à un jardin collectif et de cuisiner des plats simples et peu onéreux.

Plus de trois jours de préparation pour dresser cette distribution avec des collectes et des achats à anticiper, mais aussi une participation de sociétés dont RLM qui prête un camion frigorifique. Bien sùr une gestion et une comptabilité a été mise en place. Un stock avec des avances est nécessaire, c’est pour cela que les clients des grandes surfaces seront sollicités le 25 novembre à donner et faire un geste.

Plus Actualité

Haut De Page