Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

La Route d’Or 2017 à Civray : encore une bien belle édition

Actualité

La Route d’Or 2017 à Civray : encore une bien belle édition

Retour en arrière sur la 36e Route d’Or du Poitou. Ces courses cyclistes locales et pour lesquelles les villes et villages sont très attachés restent difficiles à gérer, presque absorbées par des grandes courses plus attractives financièrement pour les coureurs. Il y a de la démesure, la petite course de quartier n’existe plus. Le Cycle Amical Civraisien résiste et existe toujours, grâce à quelques sponsors et quelques aides.

Retour en arrière sur la 36e Route d’Or du Poitou. Ces courses cyclistes locales et pour lesquelles les villes et villages sont très attachés restent difficiles à gérer, presque absorbées par des grandes courses plus attractives financièrement pour les coureurs. Il y a de la démesure, la petite course de quartier n’existe plus. Le Cycle Amical Civraisien résiste et existe toujours, grâce à quelques sponsors et quelques aides.

L’édition 2017 se tenait le 2 août sur son nouveau circuit de 8,2 km les 67 coureurs avaient à effectuer 16 tours. Il y eut du monde tout le long de la route, le spectacle en valait la peine. Des primes ou prix étaient distribués pratiquement sur chaque tour, un parcours très sélectif avec des gros bras, mais affirmera Jean Ramir grand organisateur de l’édition 2017 : « c’est un beau et un bon plateau ». On notera la présence de pointures venues en découdre rapidement. En l’occurrence Océane Top 16, au nombre de 12 coureurs engagés virent leurs cyclistes contrôler la course d’un bout à l’autre. Dans chacune des échappées il y aura des coureurs comme Vadim Deslandes, Mickael Guichard, Yoann Paillot et Clément Saint Martin. À partir du 4e tour 7 cyclistes avaient plus d’une minute d’avance, un peloton à la chasse, mais sans succès. Ce fut tout de même une course très animée, les hommes de l’avant et le peloton roulaient fort. Ceci malgré la chaleur. Il fallait être préparé, il fallait être costaud! Les coureurs sont des élites et des espoirs.

Résultats

Les primes et les prix sur chaque tour ce fut l’arrivée course remportée par Yoann Paillot Top 16, suivi de Julien Lamy de Périgueux, de Mickael Guichard Top 16, de Aurélien Moulin Top 16, Vadim Deslandes Top 16, de Yohan Soubes de Périgord 24, de Ronan Racault de guidon chalettois. On notera le meilleur espoir de ce jour le cycliste Gérard Torres, la belle performance de Nikita Abramov meilleur étranger, meilleur grimpeur Yoann Paillot.

Le vainqueur déclarera avoir voulu dès le départ « mettre la course sous pession et prendre les devants ». Pari réussi, puisque c’est une victoire d’un coureur du Top 16 qui gagne, mais c’est aussi une victoire d’équipe. Les différentes coupes et récompenses ont été remises par la municipalité, par des sponsors dont Joël Delhoume de MHV.

Si cette Route d’Or existe, c’est grâce à des individuels comme Moinet père et fils, Jean Ramir et environ une quarantaine de bénévoles qui donnent un sérieux coup de main et des sponsors. C’est ainsi qu’avec ces gens-ci que l’édition de la route d’Or pourra continuer.

Plus Actualité

Haut De Page