Il n’y aura pas d’éoliennes sur la commune

Publié le 28 mai 2015 | Actualité / Canton de Charroux / Une

genouilé éolienne

Lors de la présentation de ses vœux de 2006, le maire de Genouillé annonçait un projet de construction de 9 éoliennes sur la commune : « Un mât va fleurir la commune ».
Dès lors une association « Vent Funeste » organisait l’opposition à ce projet : exposition, présentation de maquette, présence aux vide-greniers – rejetée par certains maires, articles dans la presse, etc. La même association déposait ensuite pendant l’enquête publique sur le projet (septembre et octobre 2009) 260 pétitions contre le projet signées par des habitants de Genouillé.
Malgré ces oppositions, les permis de construire de 8 éoliennes ont cependant été signés par le préfet le 1er avril 2010. Dès lors, l’association « Vent Funeste » décidait de mettre en œuvre tous les moyens pour les faire annuler. Pour des raisons de procédure juridique, elle a dû passer le relais à l’association « Bien Vivre à Genouillé » dont un des membres a été chargé de gérer l’affaire et de rédiger toutes les pièces nécessaires en liaison avec les associations de défense dont la Fédération Environnement Durable.
D’abord le 21 juin 2010 envoi d’un recours gracieux auprès du préfet et d’un recours hiérarchique auprès des ministres en charge de l’environnement et de la culture. Ensuite, le 15 octobre 2010 une requête contre le préfet de la Vienne auprès du tribunal administratif de Poitiers. A la suite, les mémoires en défense ont été déposés : en avril 2011 par un cabinet d’avocats parisien représentant les sociétés bénéficiaires des permis de construire puis, un mois plus tard, par le préfet.

Lire la suite de votre article en entier

[Payez et lisez] Choisissez votre temps de lecture, puis payez en toute tranquillité grâce à notre système de paiement sécurisé.