Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Graines de Devenir à Ceaux : des ateliers pour soutenir l’insertion sociale et professionnelle

Actualité

Graines de Devenir à Ceaux : des ateliers pour soutenir l’insertion sociale et professionnelle

L’assemblée générale de Graines de Devenir s’est tenue en présence de Danièle Machon et Annie Paradot, adjointes au maire, et de Daniel Bourreau, conseiller municipal.

ceaux-en-couhe-graines-de-devenir

L’assemblée générale de Graines de Devenir s’est tenue en présence de Danièle Machon et Annie Paradot, adjointes au maire, et de Daniel Bourreau, conseiller municipal.

La présidente Sarah Khouth a fait la présentation de l’association cantonale créée en 2014 qui a pour but l’insertion sociale et professionnelle de tout public au travers d’ateliers de primo-insertion et d’activités socio-économiques, socio-éducatives et socio-culturelles sur le territoire rural.

L’objectif est d’accueillir les habitants, lutter contre toutes les formes d’exclusion, créer ou renforcer le lien social, favoriser les activités artistiques, culturelles, sociales et le développement durable, développer l’inter-générationnel, la mixité sociale et culturelle, encourager les alternatives éducatives, créer des ateliers participatifs, participer à la vie locale, création d’événements fédérateurs, d’une pépinière à projets individuels ou collectifs, d’une webTV rurale.

De 2014 à 2015 Delphine art thérapeute danse a pu tester un atelier avec Cicérone en partenariat avec Graines de Devenir. Suite à cette expérimentation, elle a créé sa propre structure qui compte 90 adhérents. L’atelier relaxation animé par Magali Soares, naturopathe, compte 10 adhérents le mardi à Couhé. L’atelier Motiv’arts avec 10 participantes le lundi salle des associations à Ceaux avec des propositions variées, couture, bricolage, tricot, borderie, customisation d’objets récupérés. L’association a participé au forum des associations et au marché de noël à Couhé, à la fête de l’inter-village et au festival des jeunes pousses à Ceaux. Ces ateliers se poursuivent, un local permanent reste la difficulté majeure qui retarde le développement et l’évolution de tous les projets dont un sur les violences intra-familiales qui reste à finaliser. Pour ce projet les membres fondateurs se sont formés tout au long de l’année et ont eu des contacts avec le réseau violence du Pays civraisien, le planning familial, Pic et Plume

Plus Actualité

Haut De Page