Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Difficulté des commerçants : un entretien avec Claude Lafond, président de la CCI de la Vienne

Actualité

Difficulté des commerçants : un entretien avec Claude Lafond, président de la CCI de la Vienne

Claude Lafond président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Vienne est venu le 14 mai en Sud-Vienne. Il répond à nos questions à l’issue de cette visite

Claude Lafond président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Vienne est venu le 14 mai accompagné de plusieurs de ses collaborateurs, de la Communauté de Communes du Civraisien en Poitou, du maire de Civray : il est allé à la rencontre des commerçants du centre-ville, il a bien voulu répondre à nos questions à l’issue de cette visite
Journal du Sud-Vienne : Lors de vos visites chez les commerçants de la Vienne, quels sont les cas les plus dramatiques que vous ayez rencontrés et qu’avez-vous pu leur prodiguer comme conseils ?

Claude Lafond : La principale difficulté rencontrée chez les commerçants est le stock. Il est très dangereux d’accumuler du stock, donc de la valeur immobilisée. L’autre cas rencontré est la peur de s’endetter avec le Prêt Garanti par l’État (PGE). Les commerçants ont tort d’être craintifs, car cela leur permettrait d’avoir de la trésorerie pour passer la crise.
Après 2 mois de fermeture sans recettes et sans revenus, ils sont dans la difficulté. Et il faut se projeter dans quelques mois quand il faudra payer les reports de charges : auront-ils encore suffisamment de trésoreries ?
Mais les commerçants n’ont jamais versé dans le drame. Même avec ces problèmes, ils ont gardé l’espoir de s’en sortir.
La C.C.I. est un corps intermédiaire de l’État, une courroie de transmission entre l’État et les entreprises. Elle fait remonter aux partenaires publics régionaux et nationaux (URSSAF, impôts, Préfecture, Ministères, etc. les besoins et difficultés rencontrées par les dirigeants
d’entreprises sur le terrain.

Journal du Sud-Vienne : L’après-crise c’est demain, après le 2 juin, mais c’est à ce moment-là que les sinistres vont apparaitre (on parle de 20 %). Quel va être votre rôle CCI ?

Claude Lafond : La CCI a pris les devants et anticipé ces craintes. Elle est membre d’APESA Vienne Aide psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance aigüe, une cellule d’assistance psychologique pour les chefs d’entreprise en détresse. La CCI Vienne prend part à cette action en ayant formé 5 collaborateurs ‘’sentinelles’’ et en accueillant le siège social de cetteassociation présidée par une de nos élues, Martine Jammet, vice-présidente de la CCI.

Notre photo : Claude Lafond à l’écoute des commerçants et des entreprises.

LA SUITE DE CET ARTICLE EST À LIRE DANS VOTRE JOURNAL DU SUD-VIENNE À PARAÎTRE LE 5 JUIN EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX OU EN UN CLIC (VERSION PAPIER DANS VOTRE BOÎTE AUX LETTRES + NUMÉRIQUE DANS VOTRE BOÎTE MAIL POUR 1 EURO PAR MOIS) SUR : https://bit.ly/2M1IjAz 

Plus Actualité

Haut De Page