Daniel Gibot : profession conciliateur

Publié le 28 mai 2015 | Actualité / Canton de Civray / Une

civray gibot conciliateur (2)

Le 14 avril, le député Jean-Michel Clément avait réuni le Président de la Cour d’appel de Poitiers, le sous-préfet de Montmorillon et le président du tribunal de grande instance de Poitiers pour débattre sur l’accès aux droits.
Les tribunaux sont engorgés et l’accent avait été mis sur le manque de médiateurs et de conciliateurs. Des personnes qui sont reconnues par la justice et permettent d’élucider des litiges minimes à l’amiable.
En Sud-Vienne un seul conciliateur est en place, il siège en mairie selon des jours bien définis et ses rendez-vous sont occupés. Daniel Gibot est conciliateur de justice, il exerce particulièrement sur les villes de Gençay, La Villedieu-Du-Clain  et Vivonne mais il peut être amené vers d’autres communes du Sud-Vienne. Il a été chef d’entreprise et il connaît bien la fonction prud’homale. De ce fait, il a une bonne connaissance du droit au travail. Prenant sa retraite, il s’est porté vers la justice et vers ce rôle de conciliateur. Il est bénévole, ce qui lui permet « d’avoir du temps à lui », tout en exerçant un travail très enrichissant.

« Souvent, le bon sens l’emporte »
Quelles sont les principales qualités pour prétendre à devenir conciliateur ? Pour Daniel Gibot « il faut être à l’écoute des personnes, rester dans l’humilité, dans la confidentialité, être patient et conciliant.  Après avoir écouté les personnes, être logique et persuasif dans ce qui peut être un verdict . Car bien souvent quel intérêt d’aller au tribunal alors que l’on peut se concilier avec un tête à tête pour une affaire très simple ».

Lire la suite de votre article en entier

[Payez et lisez] Choisissez votre temps de lecture, puis payez en toute tranquillité grâce à notre système de paiement sécurisé.