Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Covid-19 : la Vienne en vulnérabilité de niveau élevé

Vienne - Nouvelle Aquitaine

Covid-19 : la Vienne en vulnérabilité de niveau élevé

40 départements sont considérés en vulnérabilité modérée (dont 5 en Nouvelle-Aquitaine : Corrèze, Deux-Sèvres, Dordogne, Haute Vienne, Lot et Garonne) et 44 en vulnérabilité de niveau élevé (dont 4 en Nouvelle-Aquitaine : Gironde, Landes, Pyrénées Atlantiques, Vienne).
Un taux d’incidence multiplié par 9 chez les 20-30 ans.

Santé Publique France a fait le point le 16 septembre sur la situation de la diffusion du covid-19 en France.
Il en ressort que 40 départements sont considérés en vulnérabilité modérée (dont 5 en Nouvelle-Aquitaine : Corrèze, Deux-Sèvres, Dordogne, Haute Vienne, Lot et Garonne) et 44 en vulnérabilité de niveau élevé (dont 4 en Nouvelle-Aquitaine : Gironde, Landes, Pyrénées Atlantiques, Vienne).

Niveau modéré : 40 départements (Aisne, Allier, Ardèche, Ardennes, Ariège, Alpes de Haute Provence, Aube, Aude, Cantal, Corrèze, Deux-Sèvres, Dordogne, Doubs, Drôme, Eure-et-Loir, Gers, Haut-Rhin, Hautes Alpes, Haute Loire, Hautes Pyrénées Haute-Savoie, Haute Vienne, Loir et Cher, Lot, Lot et Garonne, Lozère, Mayenne, Mayotte, Meurthe et Moselle, Moselle, Morbihan, Oise, Réunion, Saône et Loire, Savoie, Seine Maritime, Somme, Tarn, Territoire de Belfort, Yonne)

Niveau élevé : 44 départements (Martinique, Guadeloupe (dont Saint Martin et Saint Barthélémy), Ain, Alpes-Maritimes, Aveyron, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Côte d’Or, Corse du Sud, Essonne, Gard, Gironde, Guyane, Haute Corse, Haute-Garonne,  Haute-Marne, Hauts-de Seine, Hérault, Indre et Loire, Loiret, Ille-et-Vilaine, Isère, Landes, Loire, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Marne, Nord, Paris, Pas de Calais, Puy de Dôme, Pyrénées Atlantiques, Pyrénées Orientales, Rhône, Sarthe, Seine et Marne, Seine-Saint-Denis, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Val d’Oise, Var, Vaucluse, Vienne, Yvelines)

Le dernier bilan de l’ARS Nouvelle-Aquitaine souligne que « Depuis un mois le taux de positivité est passé de 1,6 % en semaine 31 à 5,2 % à ce jour en Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, le nombre de cas a fortement augmenté et ceci n’est pas seulement lié à une augmentation du nombre de dépistages réalisés. Le taux de positivité est un excellent indicateur de surveillance pour juger de la circulation réelle du virus ».
Il persiste une grande disparité des taux de positivité au niveau départemental : 1.8 % en Creuse à 8.3% en Gironde. Ces taux sont cependant tous en augmentation depuis la semaine 33 dans tous les départements, notamment pour les départements de la Vienne (4,5 %), des Landes (3,5 %) et de la Dordogne (2,5 %).   
« Cette situation est très préoccupante indiquez l’ARS car elle montre une circulation active du virus. Plus il y a de cas positifs en population générale, plus il y a de risques que le nombre de cas graves hospitalisés et en réanimation augmente ».

De 85 à 147 patients hospitalisés en 10 jours

Une tendance qui est d’ailleurs déjà observée depuis un mois avec une augmentation régulière du nombre de patients hospitalisés pour Covid-19 (oscillations entre 50 et 85 patients hospitalisés en août). Une accélération de cette tendance est observée depuis une semaine, le nombre de patients hospitalisé pour Covid-19 ayant presque doublé en 10 jours, passant de 85 patients le 31 août à 147 patients le 8 septembre. Cette tendance impacte particulièrement le CHU de Bordeaux (68 hospitalisations au 9 septembre dont 21 en réanimation), mais potentiellement va concerner d’autres établissements de santé de la région si l’épidémie continue de se diffuser à ce rythme élevé.
En raison de l’évolution défavorable de plusieurs indicateurs de surveillance, le département des Pyrénées-Atlantiques sera déclaré en vulnérabilité élevée comme La Gironde, les départements du Lot-et-Garonne, de la Haute-Vienne, des Deux-Sèvres, de la Dordogne, des Landes et de la Vienne en vulnérabilité modérée et les autres départements en vulnérabilité limitée.

BILAN AU 10 SEPTEMBRE 2020 :

Au 10 septembre 2020 selon Santé Publique France, 75 départements (dont 8 en Nouvelle-Aquitaine) sont en situation de vulnérabilité. La Vienne est classée en situation modérée :

  • modérée : Ardèche, Ariège, Alpes de Haute Provence, Aube, Aude, Aveyron, Bas-Rhin, Deux-Sèvres, Dordogne, Doubs, Drôme, Eure-et-Loir, Gers, Haut-Rhin, Haute Loire, Haute Marne, Hautes Pyrénées Haute-Savoie, Haute Vienne, Indre et Loire, Landes, Lot et Garonne, Lozère, Marne, Mayenne, Mayotte, Meurthe et Moselle, Moselle, Morbihan, Oise, Réunion, Saône et Loire, Savoie, Seine Maritime, Somme, Tarn, Vienne, Yonne
  • élevée : Martinique, Guadeloupe (dont Saint Martin et St Barthélémy), Ain, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Côte d’Or, Corse du Sud et Haute Corse, Essonne, Gard, Gironde, Guyane, Haute-Garonne, Hauts-de Seine, Hérault, Loiret, Ille-et-Vilaine, Isère, Loire, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Nord, Paris, Pas de Calais, Puy de Dôme, Pyrénées Atlantiques, Pyrénées Orientales, Rhône, Sarthe, Seine et Marne, Seine-Saint-Denis, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Val d’Oise, Var, Vaucluse, Yvelines

« Les jeunes sont les plus touchés par le virus : leur rôle est décisif pour freiner sa propagation et protéger les plus fragiles » indique l’ARS Nouvelle-Aquitaine dans son dernier communiqué.
Un taux d’incidence multiplié par 9 chez les 20-30 ans.
En Gironde, chez les jeunes de 20-30 ans le taux d’incidence s’emballe. Il a été multiplié par 9 en 2 semaines, passant de 54 cas/100 000 habitants en semaine 33 à 464 cas /100 000 habitants en semaine 35, il est également neuf fois plus élevé que le taux d’incidence en population générale en Nouvelle-Aquitaine (52,7). Une situation préoccupante puisque les jeunes peuvent ensuite contaminer leur entourage et leurs proches fragiles. Ils doivent donc renforcer au maximum l’application des gestes barrières (port du masque, lavage des mains) et de distanciation physique.

Seuil d’alerte dépassé des 130 cas pour 100 000 habitants
Plus globalement, l’ensemble des indicateurs sont à la hausse dans la région. Depuis le dernier communiqué de presse (28/08) de l’ARS, le taux d’incidence en Nouvelle-Aquitaine a augmenté de 19 points. Il a dépassé le seuil d’alerte de 50/100 000 habitants, il a même atteint plus de 130/100 000 habitants en Gironde.   Avec la rentrée et compte tenu de l’augmentation des indicateurs de surveillance des laboratoires et du nombre de clusters depuis plusieurs semaines, la vigilance est à renforcer dans l’ensemble de la région et en particulier :
en Gironde (132,5) placée en vulnérabilité élevée,
– dans les Pyrénées-Atlantiques (38,5) et le Lot-et-Garonne (26,3) classés en vulnérabilité modérée et dans 3 autres départements pour lesquels les indicateurs  de surveillance ont fortement évolué et que l’ARS Nouvelle-Aquitaine envisage également de classer dans cette catégorie dans les prochains jours (Haute-Vienne 29,1, Dordogne 23,8, Landes 23,5), – et dans 2 départements placés sous vigilance particulière : la Vienne (24,2), et les Deux-Sèvres (22,5).

À ce jour parmi les départements les plus touchés par le covid-19 (où on relève le plus de cas positifs depuis le 21 janvier 2020) on note : la Gironde (5899), les Pyrénées-Atlantiques ( 1215), la Vienne (1118), la Charente-Maritime (691), la Haute-Vienne (685), les Deux-Sèvres ( 547) et la Charente (413).

Bilan au 28 août 2020 : 2 clusters, taux d’incidence en hausse et tests parmi le personnel du Futuroscope

L’ARS Nouvelle-Aquitaine le confirme : les différents indicateurs suivis montrent une augmentation de la circulation virale sans précédent pour l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine, comme pour plusieurs départements. Ainsi, en l’espace de 3 semaines, le nombre de cas positifs a été multiplié par 6, passant de 280 cas en semaine 32 à près de 1700 cas en semaine 34 (du 17 au 23 août). Le taux d’incidence a ainsi très nettement augmenté et s’approche de 30 pour 100 000 habitants dans l’ensemble de la région en semaine 34. Il est également observé une très légère augmentation des passages aux urgences pour suspicion de COVID-19.

Dans la Vienne :

Dans la Vienne sur 3403 tests 100 sont positifs. Le taux d’incidence pour 100 000 est de 22,9 contre 17,6 précédemment. En ce qui concerne des cas testés au Futuroscope la direction du parc de loisirs communique : «  3 cas de Covid-19 ont été détectés parmi les salariés du Futuroscope. Ceux-ci ont contracté le virus lors d’une soirée privée extérieure. L’ARS Nouvelle-Aquitaine, en coordination avec la médecine du travail, a organisé une opération de dépistage auprès de 40 salariés du Futuroscope qui ont été placés en quatorzaine. Le contact tracing de l’ARS a démontré un strict respect des gestes barrière par les salariés du Parc vis-à-vis des visiteurs. A la lecture des résultats du dépistage, un seul cas positif a été recensé. L’ensemble des personnes testées demeure en quatorzaine. Le Futuroscope continue à appliquer le protocole sanitaire approprié ».

L’ensemble de ces indicateurs confirme la nette intensification de la circulation du virus dans la région et l’augmentation du nombre de clusters identifiés va également dans ce sens. La Gironde reste placée en vulnérabilité élevéeLes Pyrénées-Atlantiques restent en vulnérabilité modérée et les autres départements en vulnérabilité limitée, avec une vigilance particulière dans le Lot-et-Garonne et la Vienne.

Nombre de tests PCR réalisés et de cas confirmés Covid19 en Nouvelle-Aquitaine :
Sur 63 117 tests réalisés en Nouvelle-Aquitaine 2021 se sont révélés positifs. Soit un taux d’incidence pour 100 000 de 33,7 (22,9 dans la Vienne).

Suivi des clusters gérés par l’ARS en Nouvelle-Aquitaine :
36 clusters en cours au 27 août (+ 5 depuis le 25 août), dont 3 en EHPAD.

Les départements touchés sont la Gironde (14), les Pyrénées-Atlantiques (7), le Lot-et-Garonne (5), la Dordogne (4), la Vienne (2), les Landes (1) et la Corrèze (1).

Prise en charge et décès à l’hôpital de cas COVID-19 en Nouvelle-Aquitaine :
69 personnes sont actuellement hospitalisées (1)(-2 depuis le 25 août *)
12 personnes sont actuellement en réanimation ou en soins intensifs (1) (Chiffre identique au 25 août *
2 327 personnes sont sorties guéries de l’hôpital depuis le début de l’épidémie (1) (+ 15 depuis le 21 août *)
Depuis le début de l’épidémie, on déplore 431 décès(1) parmi les personnes hospitalisées (+1 depuis le 25 août *)
(1) Source Santé publique France Nouvelle-Aquitaine au 21  août à 14h
* Date du dernier communiqué de l’ARS Nouvelle-Aquitaine

Offre spéciale : Votre abonnement à 0 euro (papier et numérique) sur https://www.public-media.fr/boutique/

Continuer La Lecture
Annonce Abonnement 1€
Vous aimerez aussi...

Plus Vienne - Nouvelle Aquitaine

Haut De Page