Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Couhé : bilan en demi-teinte pour  « l’Ouvre-Boîtes »

canton-de-Valence-en-Poitou

Couhé : bilan en demi-teinte pour  « l’Ouvre-Boîtes »

L’Ouvre-boîtes, tiers lieu offre aux entreprises, tout particulièrement du secteur tertiaire et à ce jour à quelques micro-entreprises de bien être, d’art, d’artisanat et de travaux manuels, d’expression créative, d’informatique et d’apprentissage (mind mapping), des espaces de travail partagés.

L’Ouvre-boîtes, tiers lieu offrant aux entreprises, tout particulièrement du secteur tertiaire et à ce jour à quelques micro-entreprises de bien être, d’art, d’artisanat et de travaux manuels, d’expression créative, d’informatique et d’apprentissage (mind mapping), des espaces de travail partagés, a tenu son assemblée générale samedi 29 juin à 16h dans ses locaux 5 place de la Marne à Couhé. Celle ci s’est déroulée en présence de 25 personnes dont 10 adhérents, sur les 53 que compte l’association, de représentants du Pois REEL, monnaie locale de Poitiers, de Sybil Pécriaux, conseillère départementale, Vincent Beguier, vice président de la Communauté de communes du Civraisien en Poitou (CCCP) en charge l’économie, Pascal Lecamp, maire de Civray, Claude Bouteille, conseiller délégué de Valence en Poitou en charge de l’économie représentant le maire et Thomas Raveau président de l’UCIAL locale. Les Travaux ont été conduits par Véra Broichhagen, membre du Collectif Action ( CA), qui dans son rapport moral et financier, adopté par 7 voix – une contre et 2 votes blancs –, a mis en exergue les difficultés de mise en œuvre du projet de l’Ouvre-Boîtes. Des difficultés inhérentes à toute structure de ce type dans sa phase de démarrage ,«  tout particulièrement en milieu rural » ,accentuées d’une part par la période de confinement qui a privé l’espace coworking et le tiers lieu d’activités donc de recettes et, d’autre part, par la phase de mise en place accompagnée de nombreux problèmes techniques et dysfonctionnements ( l’agent administratif de l’association – dont le contrat qui se termine ne sera pas reconduit faute de moyens financiers).
D’autre part les bénévoles en charge de la structure n’ont pas été en mesure de consacrer le temps nécessaire à la monté en puissance économique souhaitable, les recettes liées à l’activité se limitant à 2541.35 € . En faisant abstraction de la valorisation du temps de travail des bénévoles le budget dégage un très léger excédent (32 638.27€ de dépenses pour 33 379.85€ de recettes) ce en tenant compte d’un prêt de trésorerie de 8 500 € et une avance gracieuse d’un membre du CA de 150€ pour assurer les salaires (à l’année : 17 462,93 € chargés).
Télétravail.(…)


LA SUITE DE CET ARTICLE EST À LIRE DANS VOTRE JOURNAL EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX OU EN UN CLIC (VERSION PAPIER DANS VOTRE BOÎTE AUX LETTRES + NUMÉRIQUE DANS VOTRE BOÎTE MAIL À PARTIR DE 3 EUROS PAR MOIS) SUR : https://www.public-media.fr/boutique/

Plus canton-de-Valence-en-Poitou

Haut De Page