Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Cinquième présidence pour André Sénécheau à la CC de Couhé

Actualité

Cinquième présidence pour André Sénécheau à la CC de Couhé

C’est dans une belle unanimité qu’André Sénécheau, seul candidat à sa succession, a été reconduit pour la cinquième fois à la présidence de la Communauté de communes de la région de Couhé.

élection président CCRC RELUIMG_2995

C’est dans une belle unanimité qu’André Sénécheau, seul candidat à sa succession, a été reconduit pour la cinquième fois à la présidence de la Communauté de communes de la région de Couhé.


Le bureau de la CCRC sera composé de 7 vice présidents  qui sont dans l’ordre du tableau : Vincent Beguier, maire de Couhé, Guy  Sauvaître, maire de Chaunay, Bernard Porchet, maire de Romagne, Martine Mousserion, maire d’Anché, Sarah Toulat, maire de Châtillon  Marcel Peny, Maire de Brux, Marie Claude Cheminet, maire de Vaux.
Le maire de Payré et le maire de Ceaux siègeront  également  au bureau sans pour autant être vice Président. Le premier, Philippe Belin, n’a pas souhaité postuler à un de ces postes «  pour mieux se consacrer à sa commune ». Joël Peninon, maire de Ceaux, pressenti au poste de 5°  vice président a finalement décliné l’offre, arguant du fait que dans le mandat précédent , vice président chargé du développement  économique, il avait par 2 fois été déjugé par le président Sénécheau.  Une fois sur la ZAC de Chaunay où, appels d’offres  faits, le dossier a été enterré « faute de volonté politique, ce qui a coûté  400 000 euros à la communauté ». Ensuite sur la Vallée des singes « vendue bien en dessous de son prix ». Enfin, Joël Peninon attendait que le nouveau président fasse un effort, comme lui même l’a fait en tant que maire de Ceaux, sur le montant de son indemnité, en la  réduisant, compte tenu  de la période de restriction que vont connaître les différentes collectivités locales. Le président ne partageant pas cette vision des choses, le maire de  Ceaux siégera au bureau de la CCRC sans titre « ni indemnité ».
A noter qu’à cette première réunion des conseillers communautaires deux d’entre eux étaient  absents. Michel Vaneron de  Chaunay, pour raison de santé. Il avait donné pouvoir à André Sénecheau et, Léone Couturier pour Couhé, retenue par d’autres obligations.

Plus Actualité

Haut De Page