Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Centrale de Civaux : un coup de pouce aux commerces locaux

Vienne - Nouvelle Aquitaine

Centrale de Civaux : un coup de pouce aux commerces locaux

La crise sanitaire, avec le confinement puis le déconfinement progressif à partir du 11 mai, continue à impacter l’activité économique des commerces et TPE. La Centrale de Civaux a décidé d’aider les commerces.

La crise sanitaire, avec le confinement puis le déconfinement progressif à partir du 11 mai, continue à impacter l’activité économique des commerces et TPE. Dans ce contexte, la cellule financement participatif du Groupe EDF a mis en place un dispositif spécifique pour soutenir les commerces de proximité. Le CNPE de Civaux a décidé de participer et de relayer l’opération.

Après le montage de leur dossier, supervisé par Christophe Sébastien, responsable du sujet de l’Ancrage territorial local au sein de la centrale, les entrepreneurs retenus ont pu mettre en ligne leur annonce sur la plateforme KissKissBankBank. Après une première vague dossiers et 16 commerçants retenus, un deuxième groupe d’entreprises avec 9 structures ont été sélectionnées et présentées. 

Ensuite, les habitants, et notamment les salariés de la centrale, peuvent acheter en avance des biens auprès des entreprises : restauration, coiffure, chaussures, vêtements  … Les clients pré-payent le service et peuvent utiliser leur bon dans les mois qui suivent. Il est possible d’acheter pour soi ou pour offrir à un proche ou même de simplement réaliser un don. « Dans une famille, il est possible d’acheter pour un grand-parent, qui souvent n’a pas encore envie de sortir, note Christophe Sébastien. Ou pour la fête des mères ou des pères, par exemple, qui vont bientôt arriver. »

Atteindre les 100 %

Une fois les 100 % de la somme attendue atteints, les commerçants recevront les montants collectés (don ou bon d’achat) en une fois. Le Groupe EDF prend en charge les frais liés à la plateforme. Cette somme collectée est un moyen pour eux d’avoir un apport de trésorerie rapide en période de crise. « Il reste encore quelques jours pour que certains commerces atteignent les 100 %, comme le coiffeur Cheveux d’Ange à Queaux ou le fleuriste L’Arrosoir à Verrières. » Si, cette barre n’est pas atteinte, les montants seront remboursés aux participants et le commerçant n’aura pas la chance d’être aidé. Même si certains commerces vont rouvrir, les bars-restaurants sont toujours fermés et il est probable que le redémarrage soit contrarié par les craintes de certains et par des mesures de protection. « Il faut soutenir nos commerces locaux pour qu’ils perdurent et que demain, nous puissions toujours acheter dans nos communes. »

Jusqu’au jeudi 21 mai
Les éditions L’Escampette à Montmorillon (99 % de 1 500 €)
Les pièces automobiles de Yarauto à Chauvigny (40 % de 500 €)
L’institut de beauté Une Bulle de détente à Montmorillon (75 % de 1 000 €)
Le bois de chauffage de Lespinois Bois Industrie à Chauvigny (62 % de 500 €)
Papeterie, bureautique et impressions d’A4 Recto Verso à Chauvigny (34 % de 500 €)
La téléphonie avec Coriolis Telecom à Montmorillon et Jardres (37 % de 1 000 €)
Les chaussures et la maroquinerie de Chauss’Mode à Montmorillon (84 % de 1 000 €)
La fleuriste L’Arrosoir à Verrières (89 % de 1 000 €)
Le salon de coiffure Cheveux d’Ange à Queaux (81 % de 1 500€)
Les bijoux de la Bijouterie Certes à Lussac-les-Châteaux (70 % de 500 €)
L’hôtel-restaurant Les Deux Porches à Verrières (105 % de 1 000 €)
Le salon de coiffure du Salon de Camille à Montmorillon (113 % de 1 500 €)
Le restaurant-traiteur Le Temps des Cerises à Lussac-les-Châteaux (130 % de 2 000 €)
Le restaurant La Bisquine à Civaux (163 % de 2 000 €)
La brasserie Les Deux Palais à Fleuré (119 % de 2 000 €)
Le restaurant Le Lucullus à Montmorillon ( 117 % de 5 000 €)

Dans 26 jours, soit jusqu’au 6 juin
Le restaurant l’Eau Vive à La Chapelle-Viviers (1 000 €)
Les chaussures de MT chaussures à Chauvigny (500 €)
Les chocolats et gâteaux de Rannou-Métivier à Montmorillon (500 €)
Le salon de coiffure Christelle Coiffure à Montmorillon (500 €)
Le restaurant La Havana à Chauvigny (1 000€)
L’institut de beauté Beauty Success à Jardres et Montmorillon (1 000 €)
Les vêtements de Prêt-à-porter Moreira à Chauvigny (500 €)
Le bistrot Gaston à Chauvigny (500 €)
Décoration, jouets, vaisselle à A Pas de Lou à Montmorillon (102 % de 500 €)

De Mathilde Wojylac

Continuer La Lecture
Annonce Abonnement 1€
Vous aimerez aussi...

Plus Vienne - Nouvelle Aquitaine

Haut De Page