Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Le Journal du Sud-Vienne

Aménagement du centre bourg de Vivonne : comment associer véhicules et piétons

Actualité

Aménagement du centre bourg de Vivonne : comment associer véhicules et piétons

La soirée de mercredi était consacrée à un débat public à propos de la deuxième phase d’aménagement du centre-bourg. Ce débat était animé par le maire Maurice Ramblière et un représentant de l’Agence Technique Départementale Luc Cerniaut. Cette deuxième étape concerne la Grande Rue qui constitue l’axe principal de circulation des véhicules et des personnes, le carrefour place du marché, et les espaces de commerce.

vivonne-amenagement-bourg2

La soirée de mercredi était consacrée à un débat public à propos de la deuxième phase d’aménagement du centre-bourg. Ce débat était animé par le maire Maurice Ramblière et un représentant de l’Agence Technique Départementale Luc Cerniaut. Cette deuxième étape concerne la Grande Rue qui constitue l’axe principal de circulation des véhicules et des personnes, le carrefour place du marché, et les espaces de commerce.

Ce sont les contraintes qui ont tout d’abord été évoquées : l’emplacement du monument aux morts, le transformateur électrique en face de la fleuriste, les trottoirs trop étroits et les différences de niveau, les stationnements sauvages de véhicules, et pour finir l’absence de liaison piétonne continue entre les commerces, la rue et la place (discontinuité du cheminement pour les piétons).

Un espace de verdure

Des propositions ont été avancées : renforcer la qualité du cheminement pour les piétons en modifiant et en élargissant les trottoirs, modifier le parvis du monument aux morts sur-dimensionné, élargir l’espace de la place pour les activités de marché et le stationnement (22 places prévues), redonner du confort aux piétons par une circulation en sens unique et un stationnement de proximité sur la place et le long des magasins. Enfin recréer un espace de verdure sur une placette surélevée près du transformateur, espace de vie qui puisse inviter à l’arrêt de promeneurs ou de passants.

Les réactions et les propositions d’un public attentif ont été nombreuses pour améliorer la prévision des futurs travaux. Les habitants ont largement profité des réponses apportées pour le centre bourg qui appartient au label d’un village-étape. Malgré les normes à respecter : accessibilité (handicaps), l’ancienne maison de la presse que les Bâtiments de France ne veulent pas détruire, le caractère public ou privé des habitations, le débat s’est terminé sur la volonté de prendre en compte les contributions au projet de la population présente.

La fin de la réunion s’est orientée vers la nécessité de trouver un juste équilibre entre piétons et utilisateurs de véhicules, entre plus ou moins de places de parking et plus ou moins de confort de cheminement pour les piétons au bénéfice des commerçants et des usagers.

Plus Actualité

Haut De Page